La Dominique

La Dominique est une île située entre, La Guadeloupe au nord et La Martinique au sud …

Cette île est l’une des plus vertes et des plus montagneuses de l’arc antillais. Elle a d’ailleurs servi de décor pour le premier volet de la saga des « Pirates des caraïbes » (immense fierté des dominicains) ! Les décors y sont effectivement superbes avec une végétation luxuriante et ses hauts pitons.

Cet état indépendant depuis 1970 est membre du Commonwealth. Sa capitale est Roseau.

Le niveau de vie y est faible (222ème rang mondial PIB) , le taux de chômage est important malgré un taux d’alphabétisation de 94%. Le salaire d’un ouvrier est de l’ordre de 700 €, 900€ pour un professeur des écoles et près de 1300€ pour un enseignant dans le supérieur.

En cette période électorale sur l’île, nombreux sont ceux qui nous parlent de la corruption qui règne. On nous explique que pour garder son travail, avoir un logement il est préférable de bien « choisir son camp ». Il n’y a pas vraiment d’anonymat lors des votes : nombreux sont ceux qui ont perdu leur travail, les aides pour avoir choisi le candidat déchu…

Une des problématiques sur l’île, est liée à la consommation de drogues et les très nombreux fumeurs de joints ne se cachent absolument pas…

Si la vie n’est pas facile en Dominique, s’il y a de nombreux problèmes, une partie de la population s’est prise en main pour essayer de faire vivre le commerce de l’île. Par exemple, à Portsmouth, l’association PAYS gère le mouillage et sa sécurité, organise des excursions… ou chaque taxiboat à sa place et tous travaillent ensemble pour développer l’activité de la baie !

Malgré tout, beaucoup nous disaient préférer être indépendant et moins riche que les îles voisines mais pouvoir choisir le destin de son ile…

Le tourisme est une source importante de revenu avec l’agriculture. Mais contrairement aux îles voisines, il n’y a pas beaucoup de plages exploitables donc très peu de complexes hôteliers. Les sources d’eau chaude, les cascades et autres piscines naturelles attirent énormément les croisiéristes qui viennent plusieurs fois par semaine débarqués les touristes à Roseau pour quelques heures.

La cote ouest est la plus développée et la plus visitée. La cote au vent, à l’est, est plus isolée et plus pauvre.

Un des plus grands, si ce n’est le plus grand, fléau de l’île reste les cyclones qui la ravagent depuis toujours. Le dernier en date, Maria, en septembre 2017, y a fait de nombreux dégâts toujours visibles aujourd’hui. Toutes les personnes que nous avons rencontrées nous parlent de leurs expériences avec un certain fatalisme… A l’école de Charlotte par exemple un cours d’eau a débordé et a détruit le rez-de-chaussée de l’école, Albert un taxiboat nous raconte qu’il vient juste de finir de reconstruire sa maison (enfin les murs et le toit) et qu’il espère finir la salle de bains pour pouvoir s’y installer avec son fils…

Le gouvernement a construit des immeubles pour reloger les familles dont les maisons ont été détruites. Certains disent que c’est horrible pour eux de vivre dans des petits appartements sans jardin comme ils avaient l’habitude d’avoir, d’autres disent que c’est mieux que de dormir dans la rue. Le mieux aurait été certainement de construire des pavillons individuels…

Avec le support de nos collègues d’Airbus d’IACI, le groupe scolaire « le Ferradou » et les bonnes volontés, nous avons collecté plus de 150 kg de matériel scolaire, de jouets et d’habits afin d’aider la population. Nous avons distribué dans 3 écoles avec Sandra de l’association « Help For Dominica » (voir page Actions de Solidarité).

Le reste du matériel sera distribué par Sandra dans d’autres écoles.

Encore merci à tout ceux qui nous aidé à mener à bien cette action. Les dominicains étaient vraiment touchés par vos gestes !

logo2 airbus.png
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Instagram Social Icon

© 2019 HappyToSea. Conception www.piflette.com. Créé avec Wix.com