Arrivée par le sud caribéen

Arrivée après plus de 18 jours de mer en Martinique, l’ile est un petit paradis sur terre ! On y retrouve tous nos repères de français/européens avec en plus la mer turquoise des Caraïbes baignée par les alizées ! Bon… il y a aussi les grains (gros nuages de pluie et de vent) qui partent aussi vite qu’ils sont arrivés ! Le temps change à peu prés 45 fois par jour mais on s’y fait vite !

En plus des nombreuses Anses tout au long de l’ile (nom utilisé pour les baies, les callas comme disent les espagnols….) il y a le volcan, les

montagnes et la forêt tropicale !

La population est très sympathique et serviable … à conditions de s’accommoder au rythme antillais qui n’est pas exactement le même que le notre en Europe ! Ce rythme, un peu plus lent, permet au gens de prendre un peu plus leur temps et de profiter de leur vie de famille : c’est une autre vision de la vie. Pani Pwoblem !!!

Derrière le décor paradisiaque, la vie n’est pas toujours facile, le coût de la vie est exorbitant par rapport à la métropole, le taux de chômage est aussi bien plus élevé… sans parler des risques cycloniques !

La vie économique de l’ile est centrée sur Fort-de-France. Pour y aller, il faut prendre son mal en patience car il y a de nombreux bouchons, bouchons qu’il est difficile d’éviter si on veut aussi aller du Nord au Sud !

Le Marin, lieu de notre arrivée, au Sud Ouest de l’ile, est dédié à la plaisance. Durant la haute saison, entre la baie du Marin, sa marina et la baie de Sainte-Anne on y trouve plus de … 3500 bateaux ! Sur l’ile, il y a plus de 800 catamarans à la location !

Si certains y viennent pour travailler dans le nautisme et y parviennent assez facilement, d’autres viennent s’y « échouer » et finissent SDF des mers bien soutenu par le rhum qui est très présent… mais à consommer avec modération !

A une journée de navigation vers le Sud, les Tobago Cays sont un véritable joyau ! Ces ilots sont très prisés des navigateurs pour ses eaux cristallines et sa faune. C’est un archipel qui appartient à Saint Vincent et les Grenadines. Cet état indépendant est membre du Commonwealth ayant Elisabeth II comme reine ! Il est composé d’une ile principale : St Vincent et de nombreuses autres iles comme Bequia, Union, ou encore l’ile privée de Moustique… L’économie est basée sur le tourisme et l’agriculture. Ce pays est aussi considéré comme un paradis fiscal même si, depuis 2010, de nombreux progrès ont été réalisés en terme de transparence.

Arrivés par Bequia pour les formalités (immigration, douanes, droit de navigation parfois), le village est accueillant et de nombreux plaisanciers s’y retrouvent ! Mais passé le 1er rideau, on y retrouve la pauvreté où le rhum et la drogue peuvent y faire des ravages…

Aux Tobago Cays, les boy boats ou taxi boat qui accueillent les plaisanciers, proposent des corps morts à ceux qui le souhaitent et toutes sortes de service (pain frais le matin, des fruits, des t-shirts à l’effigie des tortues…) car il n’y a aucune habitation sur l’archipel, ni commerce hormis quelques restaurants.

Ces derniers nous ont dit être très contents, que le business était bon cette année car beaucoup de personnes y viennent… ce qui, personnellement, rend parfois le lieu un peu trop bondé à notre gout….

Mais malgré cet afflux de bateaux, la faune y reste abondante. On y trouve, sur les 4 ilots des iguanes, des tortues, des colibris… et sous l’eau les tortues sont omniprésentes. Dans les récifs, tous les poissons tropicaux sont présents (poissons anges, chirurgiens, poissons coffres …) mais aussi des raies pastenagues et même des requins de récifs comme des requins nourrices que nous avons pu croiser lors d’une escapade en PMT (palmes/masques/tuba).

Très belle escale pour y passer le réveillon de la saint Sylvestre !

logo2 airbus.png
  • Facebook Social Icon
  • Twitter Social Icon
  • YouTube Social  Icon
  • Instagram Social Icon

© 2019 HappyToSea. Conception www.piflette.com. Créé avec Wix.com